Travailler en télétravail (comme un connard)

Vous en aviez toujours rêvé. Macron l’a fait.

Ça y est : c’est télétravail jusqu’à nouvel ordre. Franchement, vous avez aucune idée de ce que ça veut dire mais votre chef vous a dit ça d’un air grave, c’est que ça doit pas rigoler des masses. Donc vous vous êtes exécuté (avec un léger sourire au coin des lèvres) et vous avez même dit « Bien sûr, chef, vous pouvez compter sur moi ». Il n’a même pas ri. L’heure doit vraiment être très très grave (la dernière fois que vous avez vu votre chef ne pas se foutre de la gueule des autres, c’était quand sa femme l’avait choppé en train de se taper l’assistante du service).

Quand vous êtes sorti dans la rue, vous avez hurlé. Vous avez sauté. Vous avez voulu embrass… Oh putain, 1 mètre de distance de sécurité. C’était moins une.

 

Evidemment, dans vos rêves les plus fous, votre bébé était à la crèche quand vous tombiez miraculeusement dans un monde parallèle où votre employeur vous croyait digne de confiance, mais bon on va pas chipoter la saucisse non plus. C’est pas TOUS LES JOURS NOEL, BORDEL.

Vous vous rappelez à ce moment-là que votre chef vous a donné un conseil pour télétravailler : se faire des To-do List. Ok, Einstein. C’est parti pour la to-do list de mes corones. De mes corones-virus, ha ha ha.

 

1 – Arrêter de crier dans la rue.

2 – Arrêter les blagues nulles à base de couilles.

 

Bref. Vous êtes en télétravail.

Enfin, vous allez l’être parce que là, c’est 11h, faudrait peut-être s’y mettre.

Merde, tiens, y a plus de café.

 

3 – Acheter du café.

 

Voilà, ça commence bien cette histoire.

Bon alors, le télétravail, les ptits loups, c’est fastoche, voici quelques conseils à appliquer chez soi.

 

Au calme tu travailleras

Eh ben ouais les gars (et les garces), c’est hyper important le calme.

Sinon, comment on réfléchit, hein ?

Sachez que ce moment que nous vivons est un moment propice à l’introspection. C’est le moment de questionner notre rapport à la…

Putain, qui sonne à la porte ?

Ah tiens, c’est le livreur. Ah oui, j’ai commandé un nouveau jouet pour mon fils (faut bien l’occuper pendant que je fais semblant travaille).

 

– Vous voulez un café ?

– Ah ben oui, mais de loin, hein, on a des consignes, répond le livreur en riant (de loin).

– OK, j’arrive.

 

Ah merde.

 

4 – Acheter du café (bordel)

 

Bon, on va quand même déballer ce truc.

Oh purée, ça fait un bruit d’enfer ce machin.

Bon.

Je vais peut-être éteindre la radio, tiens. Là, c’est un peu le merdier.

 

 

 

Bien équipé tu seras

 

Tiens le vpn marche pas (faudra que je pense à le dire quand je repasserai au bureau (eh remarque, je repasse déjà pas chez moi (ha ha, putain champion d’humour)).

 

5 – Arrêter les blagues nulles (tout court)

 

Ah merde, ma souris est morte aussi.

Bon, je vais aller acheter tout ça en magasin, c’est de la 1ère nécessité, non ?

Tiens, faut une attestation. Punaise, j’ai pas d’imprimante. Et pas de papier. Et j’ai pas un stylo qui marche.

Bon.

Je peux écrire ça sur du PQ avec ma merde, vous croyez ?

 

 

Propre tu demeureras

En parlant de propreté, c’est pas le tout, mais faudrait quand même que j’aille me laver les dents (un jour). Remarque, je suis pas trop censé sortir et je supporte très bien mon odeur.

Bon, on verra plus tard, c’est pas prioritaire.

 

6 – Prioriser.

 

 

Dans un espace organisé tu évolueras

C’est une question de bon sens les amis.

Au bureau, je suis sûr que votre espace de travail est délimité (au moins par l’odeur). Que vous avez une place pour chaque chose (genre votre écran, il est pas sur un tabouret). Eh ben, chez vous, c’est pareil.

Voilà, je suis installé dans les toilettes, ça devrait le faire. L’espace est propre (par contre, y a un super écho, faudra pas que j’oublie de couper le micro quand je serai en conf call).

J’ai ma tasse à café à proximité (vide, donc). Y a plus qu’à attendre que le travail arrive.

Oh zut, le con. Mon ordi. Bougez pas, je vais le chercher.

Voilà, voilà.

Putain, y a pas de prise dans cette putain de salle de bains (si je me rasais, je le saurais, damned).

Bon.

Je crois que je vais revenir dans le bureau.

 

7 – Débarrasser le bureau

8 – Mettre le linge sale dans la machine

9 – Lancer la machine

10 – Rattraper la machine (c’était une image)

 

 

En contact tu resteras

Je crois que tout est bon. J’ai un endroit pour bosser, j’ai presque du café. Mon téléphone fonctionne. C’est SUPER CALME (une fois que le voisin aura baissé le son de sa télé et que mon fils dormira).

Tout ça m’a pris quelques jours, mais je pense que je suis opérationnel, maintenant.

Ah tiens, je pourrais peut-être appeler mon boss, hein, histoire de faire le fayot et de lui faire comprendre que je suis sur le pont.

 

Je ferme les yeux. Je rêve qu’il me dit un truc du genre « Putain, mais Muller, ça fait 10 jours que le confinement est terminé ! ». Je sais pas si ça me rendrait heureux. De devoir retrouver le bureau, là de suite.

 

Cependant.

Faudrait que je note de l’appeler. Non ?

Un jour.

 

11 – Arrêter de faire des listes à la con.

 

Ralentir.

Laisser la planète respirer.

Jeter les papiers. Se torcher avec mon attestation sur l’honneur parce que j’en ai pas (d’honneur) et que j’ai plus de PQ.

Jeter le téléphone. Ouvrir la fenêtre. Ecouter les oiseaux qui ont repris possession des lieux.

Re-visionner l’armée des 12 singes. Ou pas.

Se lever.

S’asseoir.

Se dire qu’on serait mieux allongé.

Regarder mes mails s’accumuler et faire « suppr » une dizaine de fois en fermant les yeux. Laisser le hasard décider de ma charge de travail du jour. Programmer un SMS automatique et l’envoyer dès que quelqu’un appelle

« Je suis en réunion de crise, je te rappelle ».

 

Chercher le courage d’aller acheter du café.

Regarder mon fils de 10 mois faire des bisous à son reflet dans le miroir en riant aux éclats.

Laisser le vide m’emporter.

 

Rester chez moi. M’échapper, mon fils dans les bras.

 

Chut, il s’est endormi.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s