Comment marche ce *% ! de classement Amazon

flèche

Moi, je sais pas pour vous les ptits loups, mais le premier contact que j’ai eu avec le hit-parade des meilleures ventes sur Amazon, c’était il y a quelques années déjà. J’étais tombé sur un article qui relatait le fait que certaines personnes achetaient leur propre ebook afin de le faire grimper dans les charts. Ainsi, entraîné par la visibilité éphémère que cela procurait, les ebooks se vendaient comme des chocolatines.

Je me souviens que j’avais trouvé ça très con (ajouté au fait que j’avais conscience que je mangeais, à l’époque, trop de chocolatines).

Aujourd’hui, c’est différent, je me demande simplement comment tout cela fonctionne (et j’ai arrêté les chocolatines).

 

Les ventes et le classement

Grâce au site « Le mag des auteurs indés », je suis tombé sur cet article très intéressant d’un best-seller d’Amazon, Jacques Vandroux. J’avoue n’avoir qu’une connaissance lacunaire du type de littérature qu’il fait (thriller ?), mais il vend depuis pas mal de temps sur Amazon et il a donc réussi à se constituer une base de stats par années sur l’impact du nombre de ventes sur le classement.

Classement et ventes tableau

Donc, comme on le voit, si par une opération quelconque (type « opération du saint-esprit ») on peut générer quelques dizaines de ventes sur une journée, cela suffisait en 2012 pour être premier des ventes. Aujourd’hui, cela nous amène dans le top100, guère plus.

A noter qu’avec l’arrivée de l’abonnement Amazon (Kindle Unlimited), il est plus compliqué de faire des projections aujourd’hui (2016), mais nous pouvons considérer que les chiffres de 2015 doivent être majorés pour atteindre le même niveau de classement pour un titre non présent dans la bibliothèque Amazon. D’ailleurs, un simple coup d’œil au top 20 actuel nous montre la surreprésentation des ebooks présents en offre « unlimited ».

 

Bon OK, mais ce classement, il marche comment ?

OK, on se détend, j’y arrive. Car oui, maintenant on sait à peu près combien il faut faire de ventes pour rentrer dans ce top, mais comment fonctionne-t-il ?

J’avoue que je me suis longtemps posé la question devant le fonctionnement erratique de celui-ci. Parfois, des ebooks qui ne s’étaient pas vendus remontaient dans le classement ou stagnaient, alors que, malgré quelques ventes, certains continuaient de chuter dans les profondeurs.

La raison en est simple : c’est un classement relatif. Un classement relatif dont le fonctionnement est d’une simplicité désarmante.

Attention… révélation (roulement de tambour, trompettes, confettis et filles dénudées).

Le classement repose sur deux principes :

  • Chaque vente se voit attribué un point et chaque jour, le nombre de points est totalisé.
  • Est additionné à ce score le total de la veille divisé par deux.

 

Et c’est tout. N’est-ce pas magique de simplicité ?

Tout le reste n’est qu’une conséquence de ce mode de calcul.

Ainsi, comme chaque livre possède son propre nombre de points, c’est bien le comportement en termes de ventes de tous les autres livres qui influence votre classement.

De plus, compte tenu de la multiplicité des classements amazon, plus votre livre appartient à un nombre de catégories élevé, plus il a de chances d’être correctement classé dans au moins une de ces catégories.

On comprend aussi que, mathématiquement, une opération « coup de poing » sur une période courte vous fait instantanément grimper dans les charts, offrant visibilité et nouvelles ventes, mais qu’elle possède aussi un impact dans le temps. Par exemple, 10 ventes le jour J offrent des « points » pendant quatre jours. Autre conséquence évidente : un ebook qui se vend quotidiennement à deux exemplaires par jour, repassera mécaniquement au bout de 3 jours devant le vendeur d’un jour (sur l’exemple de 10 ventes le jour J). On appelle ça les mathématiques, coco.

 

L’effet « Halo »

Concluons cet article sur le phénomène qui l’a introduit et que, chez Amazon, on appelle « l’effet Halo ».

Qu’est-ce donc que ce bidule ? Un nouveau jeu vidéo ? Une MST ?

Eh bien non, pas du tout (quoi que pour la MST, je n’en mettrais pas ma main à couper – sans parler du reste). Il s’agit de l’effet en termes de ventes de la présence dans  le top10.

Basée sur ma propre expérience, voici quelques chiffres juste pour vous (je suis d’humeur partageuse aujourd’hui) :

classement-2
On constate, donc, que les ventes « Halo » sont loin d’être négligeables. En associant une opération coup de poing à une baisse de prix conséquente, on peut donc générer un chiffre d’affaires équivalent sur les 3 semaines suivant la vente.

Exemple sur un ebook vendu à 1,49 € le jour J par rapport à son prix normal de 8,99 € (repositionné le jour d’après) :

  • 300 x 1,49 € = 447 €
  • 75 x 8,99 € = 674,25 €

 

 

Bon ben, vous voilà moins bête maintenant (c’était pas dur). Ce que l’on peut retirer de tout cela est que le top100 n’est pas un objectif inatteignable et aussi que le travail dans la durée paye souvent plus que les offres « coup de poing ». Néanmoins, suivant le type de promotion que vous êtes en mesure de faire, vous pouvez viser des ventes de « visibilité ». Car une chose à savoir aussi sur le marché du numérique, c’est que plus de la moitié des ventes sont des ventes dites d’impulsion, donc notamment basée sur la visibilité de l’œuvre (faut dire que si j’étais à votre place, j’arrêterais de miser sur sa qualité…).

 

Allez, ciao bande de geeks !

 

Publicités

8 réponses à “Comment marche ce *% ! de classement Amazon

  1. Pingback: Le monde de l’édition | Jean-Fabien, auteur sans succès·

  2. « faut dire que si j’étais à votre place, j’arrêterais de miser sur sa qualité… »
    Comme tu es taquin : Cet effet Halo dont tu parles fonctionne aussi d’un de tes livre sur un autre (plus encore s’il s’agit de livres d’un même série). Et pour peu que tu offres de la qualité, joue sur un temps encore pus long : Si tu ne fais pas de qualité aucune chance, mais si ce qui est vendu et lu un jour donne confiance dans tes livres, une fraction non négligeable de ces lecteurs viendra acquérir tes autres parutions, passée ou futures…

    Evidemment si tu ne fais pas de qualité, cet effet est nul (voire négatif :chat échaudé Toussa)…

    Pour le reste, clair et bien vu…

  3. je n’ai absolument rien compris. Je n’ai jamais vendu un seul livre par Amazon… Et pour cause lorsqu’on veut commander, ils disent qu’il n’y a pas de stock… je mourrai idiote; Merci du partage.

      • Bonjour, je suis auto-éditée par ma maison d’édition (auto-entrepreneur). je suis bien référencée sur Amazon mais lorsque des personnes veulent commander un de mes livres, on répond « pas de stock » j’ai vérifié ! Merci de m’éclairer. Cordialement

      • Amazon fonctionne sur le principe de la distribution « rapide » en réalisant des stocks dans ses propres entrepôts (avec des valeurs seuil calculées par ses fameux algorithmes). Le flux d’information vers Amazon pour les ouvrages physiques est géré pour la plupart des éditeurs par Dilicom ou par l’éditeur lui-même et ce flux contient les informations nécessaires au déblocage des commandes (date de sortie, prix, délai de livraison, etc.).
        J’ai remarqué cependant que tant qu’il n’y avait pas de commandes, Amazon ne commandait pas lui-même d’ouvrage pour approvisionner ce stock. Ainsi, souvent, pour « débloquer » un titre, nous commandons nous-même un de nos ouvrages afin qu’Amazon lance la commande de quelques titres lui permettant de constituer un stock (c’est le conseil que m’avait donné Hachette). Dans tous les cas, vous voyez si votre livre est disponible et à quelle échéance. A partir du moment où Amazon a constitué le stock, ce délai passe à 2, 3 jours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s