J’ai un amant et je le vis bien

amant

Suite improbable de « J’suis en couple et je t’emmerde » et de « J’suis célibataire et j’te pisse à la raie »

 

C’est vrai quoi, y’en a marre d’opposer couple et célibat. Car, mes biens chères sœurs et mes biens chères mères, je vous le dis : il existe une troisième voie. Plutôt que de vous emmerder en couple ou de vous caresser le clito tous les soirs au lieu de sortir vous faire draguer, il reste la possibilité d’avoir un amant (ou une maîtresse pour les hommes qui me lisent – oui, oui, comme à l’école).

Si vous vous démerdez bien, votre partenaire arrivera à ne pas se faire choper et vous ne briserez aucun ménage (et pourtant « briser un ménage », ça aurait de la gueule, vous qui n’avez jamais su passer le balai (notamment devant votre porte)).

 

Ceci étant posé, j’avoue que, personnellement, j’ai toujours été fasciné par cette propension qu’ont certaines femmes à ne tomber amoureuses que d’homme marié – et vivant dans l’espoir secret qu’un jour il abandonnera son pavillon, ses gosses, son clébard, sa mégère et leurs 15 ans de mauvais souvenirs communs pour aller vivre dans un studio du XIXème arrondissement. Depuis que je réponds aux questions pour le Web de Femina (ici), au moins la moitié de ce que je reçois est du genre « Je sors avec un homme marié dont je suis tombée éperdument amoureuse. Cependant, je le sens plus distant depuis quelques temps, croyez-vous qu’il voit quelqu’un d’autre ? ». Euh… Vous voulez dire à part sa femme ?

 

Mais évidemment, il n’y a pas qu’un seul scénario – à savoir celui qui voit une femme solitaire rêver d’un homme marié qui quitterait sa femme –, il reste aussi le bon vieux plan cul avec un homme marié depuis trop longtemps et qui s’emmerde (certains sites de rencontre sont même spécialisés sur ce type de mise en relation, comme le fameux Ashley Madison – même si, eux, ont eu quelques menus soucis récemment).

 

Bon, alors, c’est quoi les avantages de vivre une telle aventure ?

 

 

  • Ça vous donne le droit de rêver

 

Votre vie n’est pas quand même drôle tous les jours, on va pas se le cacher. Et là, tout à coup, un homme s’intéresse à vous. Bon OK, il est marié. Mais il est surtout super canon, il a une grande maison avec double-vitrage (notons qu’elle ne sera plus vraiment à lui s’il divorce), des gamins qui se tapent des 18 en latin (contrairement aux vôtres), un chien qui ramène la balle et un portail avec une sonnette qui fait ding-dong. Bref, c’est le rêve américain à lui tout seul. Et même qu’un jour, après 4 caïpirinhas, il vous a dit qu’il allait quitter sa femme (avant de s’endormir dans son vomi). Bon le lendemain, c’était plus possible parce qu’elle avait un cancer du sein et qu’il devait la soutenir, mais tout peut changer (elle peut clamser par exemple).

 

 

  • Ça vous donne des idées de déco pour votre appart

 

Mais si, rappelez-vous, la dernière fois que vous vous êtes cachée dans la penderie parce que la meuf de votre mec s’est radinée, vous vous êtes dit « putain, il est génial ce dressing ». Le week-end d’après, il était pas dispo (à Deauville avec sa pouf), mais vous vous avez passé un super dimanche après-midi chez Ikea (vous avez même acheté la bougie senteur Fruits Rouges qui vous faisait envie depuis si longtemps).

 

 

  • Vous avez l’impression de faire un truc secret

 

La dernière fois que ça vous est arrivé d’être excitée comme ça, c’était en découvrant le cadeau caché dans le paquet de Bonux (en plus, c’était un cadeau pour un gamin, merci bien). Alors que là, c’est vous qui vivez une aventure extraordinaire (enfin, surtout extraconjugale, mais ne chipotons pas). Vous en parlez d’ailleurs à vos 546 amies Facebook même si vous avez juré le secret à Monsieur en leur faisant promettre de n’en parler à personne (enfin, pas aux personnes extérieures à leur cercle d’amis intimes), ce qui fait que la femme de votre mec est, elle aussi, dans la confidence sans savoir que c’est de son mec dont elle parle en MP (« pff, de toute manière, les meufs qui tiennent pas leur mec en laisse, c’est toutes des connes »).

 

 

  • Vous ne vous ennuyez plus

 

Ben non, maintenant vous attendez qu’il vous appelle. C’est quand même mieux que d’attendre qu’il se passe quelque chose dans votre vie à la con, non ?

 

 

  • Vous avez enfin une raison de vous sentir coupable

 

Ça fait maintenant 20 ans que vous sentez que quelque chose cloche, que vous vous sentez coupable alors que vous vous êtes efforcée toute votre vie de ne pas sortir des clous, de respecter les autres. Là enfin, ça y est : vous avez une raison identifiée de vous sentir coupable. Et bizarrement, vous vous êtes jamais sentie aussi bien de votre vie. Une petite thérapie peut-être ?

 

 

  • Avec un amant, c’est frissons garantis

 

Finie votre vie plate et chiante (enfin, disons que plate, à part si vous avez recours à la chirurgie malheureusement, va falloir s’habituer), désormais il y a toujours le risque de vous faire chopper. Bref, votre cœur palpite, c’est mieux que Space Mountain ! Vous êtes vivante ! En tout cas, tant que la cocue s’en rend pas compte. Si vous aimez le risque mais pas le danger, évitez de laisser des traces de rouge à lèvres un peu partout (surtout autour de la bite, c’est vraiment très visible et super dur à expliquer).

 

 

  • Vous pouvez baiser sans trimbaler votre mec en soirée

 

C’est énorme ! Vous avez le droit de vous taper un mec, tout en disant que c’est le coup du siècle, le mec le plus canon de l’univers, et sans qu’aucune de vos amies ne puisse le vérifier. Vous pouvez baiser un partenaire qui ne réclamera pas d’être dans la lumière (sociale, parce que pour le reste pour pouvez allumer la lampe de chevet si ça peut vous faire plaisir). Elle est pas belle la vie ?

 

 

Parce qu’en fait, c’est bien ça le vrai bonheur dans le fait d’avoir un amant. Vous, les déçues de l’amour, avez toutes le droit à un plan cul. Ça devrait même être dans la constitution : le droit à un travail, un toit et un plan cul (je me demande même si c’est pas plus vital que le toit).

Quand on assume son envie de rester tranquille peinard sans mec dans les pattes, ou qu’on est trop chiante pour en garder un, et qu’on ne se sent pas responsable du fait qu’un mec engagé ait envie de trimbaler son spaghetti dans une autre passoire que celle qui l’attend à la maison, franchement y’a pas de raison de se priver. Les trous, c’est fait pour être bouché, non ?

 

Moi je dis : si ça peut faire plaisir à deux personnes et que personne n’est blessé, chacun fait ce qu’il veut de son derrière.

Et même de son devant, tiens.

 

Publicités

2 réponses à “J’ai un amant et je le vis bien

  1. Pingback: Hommes – Femmes, mode d’emploi. | Jean-Fabien, auteur sans succès·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s