Comment plaire à votre animal domestique

Chaton

Mesdames, nous allons aborder aujourd’hui un thème tout à fait d’actualité et particulièrement passionnant, à savoir le rapport à votre bête à poils.

Je ne parle pas de votre mari (vous avez bien le droit d’être marié à un tapis de bain), mais de votre chien ou même de votre chatte – ne soyons pas sectaire.

 

 

Une vérité dure à entendre

C’est que votre animal n’est pas comme vous ou moi – en tout cas, pas comme moi. Il a ses propres sensations, ses propres rites (il n’y a qu’à voir un chien repeindre un arbre de pisse et gratter le bitume avec conviction après pour s’en convaincre), ses propres aspirations dans la vie.

Ainsi, si votre but premier est de lui faire plaisir et de lui plaire, il va falloir voir à procéder à quelques ajustements – qui resteront de l’ordre du cosmétique rassurez-vous. Dites-vous que c’est pour votre bien, car en lui faisant plaisir à lui, c’est un peu à vous que vous faites du bien (altruisme quand tu nous tiens).

 

 

Votre tronche

On choisit souvent un chaton, non pas parce qu’il nous rappelle notre belle-mère, mais bien parce qu’il est mignon, qu’il a une queue multicolore et qu’il se roule par terre pour l’attraper comme un débile (alors que pour attraper une queue, tout le monde sait qu’il suffit de lui présenter une autre chatte).

Cependant, lui ne vous a pas choisi. C’est pourquoi il paraît important pour lui rendre la vie plus facile de vous mettre un peu à sa place et de voir si vous correspondez un minimum aux canons de la beauté féline (ou canine).

Je ne parle pas nécessairement de votre visage – on fait avec ce qu’on a à ce niveau-là malheureusement pour lui – mais de votre aspect général. Car si dans la vie courante du XXIème siècle, il est de bon t(h)on d’être mince, il n’en est rien dans le règne animal. Le petit chaton n’a pas envie de se casser le dos en faisant la sieste sur des cuisses maigrichonnes. Il veut du lourd, il aime se vautrer dans le bourrelet et faire ses griffes sur des plis de graisse.

 

Astuce : mettez-vous à bouffer vous aussi du whiskas, vous perdrez quelques kilos de vomi la première semaine, mais après vous être habitué, vous devriez gagner quelques rondeurs bienvenues. De plus, vous aurez une haleine familière à ses narines qui finira de le combler d’aise.

 

 

Bouffe

Puisqu’on parle de régime alimentaire, et maintenant que vous bouffez du whiskas au petit-déjeuner, vous comprenez le supplice qu’est celui de votre animal lorsque vient l’heure de la gamelle. Est-ce que vous donneriez des croquettes à votre mari ? Non, bien entendu (surtout si l’on considère qu’il n’y a plus que vos talents de cuisinière qui le retiennent). Alors pourquoi en donner à votre chien, je vous le demande. L’animal domestique a des papilles gustatives comme tout le monde et elles sont mises à rude épreuve. Je sais ce que c’est : la paresse de faire à manger quand on rentre le soir et que l’on voit monsieur vautré sur le canapé, une bière à la main et la tête du chien dans l’autre. Et pourtant, ils comptent sur vous, reprenez-vous donc !

 

Astuce : comme vous bouffez le whiskas de votre chat, n’hésitez pas à lui donner votre steak, le régal lui donnera ainsi l’impression d’être votre égal.

 

 

Concurrence

Le monde animal est une jungle, un territoire fait de combats sanglants et de pénurie alimentaire. Oui mais voilà, votre animal, lui, est domestiqué. Il s’en fout de tout ça, il veut juste un bon feu de cheminée, une balle à rattraper et un bon steak (cf. plus haut). La seule chose qu’il a en commun avec un lion, c’est qu’il déteste la concurrence. Il est le roi de la jungle domestique. Point à la ligne. Si vous voulez qu’il soit heureux, il faut vous débarrasser de tout ce qui pourrait troubler cet ordre logique de la hiérarchie au sein du foyer.

 

Astuce : Rangez donc vos canards vibrants loin de la vue de votre animal, il pourrait être jaloux de cette présence étrangère sur son territoire – et serait tenté subséquemment de le marquer (ce territoire) par quelques jets d’urine que vos tapis persans n’apprécieraient que moyennement. Rappelez-vous que lui seul peut vraiment vous faire vibrer (en tout cas, c’est bien qu’il le croie).

 

 

Environnement

C’est un fait établi : l’animal est plus sensible à l’environnement que nous. Notamment du fait de son odorat développé, il réagit d’une manière qui pourrait nous paraître disproportionnée à certains événements extérieurs (il n’y a qu’à voir comment il se roule dans le marcel de votre mari pour comprendre qu’une odeur peut lui faire péter une durite).

Ainsi, il est important de lui proposer un environnement agréable – je n’ai pas dit aseptisé – afin qu’il puisse s’épanouir en toute tranquillité.

 

Astuce : Eviter de parfumer votre maison ainsi que vous-même, vous ne sentez pas très bon mais votre animal s’y est habitué (surtout l’haleine de whiskas).

 

 

Bien être

Il est important de ne pas stresser votre animal en passant, par exemple, l’aspirateur en sa présence ou en l’empêchant d’aller où bon lui semble simplement parce que vous avez lavé le sol. Essayez de vous mettre un peu à sa place – vous ne croyez quand même pas qu’un chien aboie tout seul comme un con sans raison ? Tss tss. Un animal domestique est un être vivant sensible qui réagit de manière synchronisée avec son environnement immédiat. Si vous voyez que votre nervosité l’affole, prenez du Xanax et d’une manière générale, évitez de troubler sa quiétude.

 

Astuce : Laissez la place dans le lit à votre animal à côté de votre mari. Il dormira comme une masse et supportera sans doute beaucoup mieux que vous les bruits d’airbus au décollage que votre moitié vous inflige toutes les nuits.

 

 

L’amour

Votre animal ne peut se contenter de votre amour, il a des besoins que vous ne pourrez jamais assouvir (ou alors, c’est sale et réprimé par la morale catholique (ne m’obligez pas à vous dénoncer à Christine Boutin)). Il est donc important de lui offrir quelques plaisirs sensuels de temps en temps (point trop n’en faut, il pourrait devenir accro à la baise et cela deviendrait problématique). Si vous avez un chat ou un petit chien, un chausson gauche (ou droit, suivant comment il préfère porter son slip kangourou) fera parfaitement l’affaire et sera une petite amie pas trop envahissante (n’oubliez pas de le mettre à la machine à laver quand il déborde et jeter le deuxième pied – il y a toujours des invités pour faire comme chez eux et se servir des chaussons qui traînent). Si vous avez un berger allemand, préférez quelque chose d’un peu plus costaud (le chien du voisin par exemple s’il est assez résistant).

 

Astuce : Si vous avez un mâle, prenez la femelle en supplément, vous transformerez ainsi votre chez vous en appartement du bonheur (pensez à stériliser l’un des deux cependant, sous peine d’être assez vite débordée).

 

 

Voilà, je crois qu’on a fait à peu près le tour.

Une fois que vous aurez accompli tout ça, alors seulement vous mériterez le dédain de votre chat (vous serez alors félin pour l’autre) ou l’exaspérant collage de votre chien. Car comme disait je sais plus qui : « quand vous donnez à manger à votre chien, vous êtes le roi du monde, et quand vous donnez à manger à votre chat, c’est lui le roi du monde ».

 

En tout cas, peu importe qui est le roi du monde, du moment que ce n’est pas votre mari.

 

Publicités

3 réponses à “Comment plaire à votre animal domestique

  1. Ok, je vais bouffer du whyskas (pour les chattes difficiles, il paraît), mais je te jure que si je me fais renverser par une voiture alors que je serai assise au milieu de la route à me lécher les parties, là, si je te recroise un jour, je te mords ! 😆

    Je vais au bac à litière, tes articles me font pisser de rire et dans mes chaussons, c’est pas propre ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s