En toutes circonstances, il faut savoir rester digne

index

Cette fois-ci, je sens qu’il me faut prendre quelques précautions. Pas nécessairement un périmètre de sécurité ou même une anticipation maladive de cet évènement à venir, non, juste une pointe prévenance, un soupçon de retro-plannage (mot emprunté au Québécois).

 

Les gens aiment savoir ce qu’il va leur arriver. Qu’on leur annonce un cancer en stade terminal ou que l’avion va s’écraser faute de carburant n’est pas grave dans l’absolu (un peu de tenue que diable), ce qui compte c’est que l’on sache à quel sauce on va être mangé. Afin d’être digéré dignement. La tolérance du vulgum pecus à l’inconnu est assez mince.

 

Dans un monde de l’image dominé par la sensation universelle que tout peut être modélisé, voire programmé dans une Macro Excel, il n’est pas tant important que le calcul soit juste, il lui suffit d’exister. Mettre un chiffre précis bien qu’incalculable en l’état des connaissances dans une case bien identifiée ou une date future sur une catastrophe désormais prévisible et c’est l’être humain qui s’apaise. Prévoyez 1,5% de croissance l’an prochain et c’est la France qui respire.

 

Mouais.

 

Ai-je envie de perpétuer cette mascarade planétaire ?

Ai-je envie d’être le petit soldat de la religion des causes et des conséquences ?

Ai-je envie d’être le suppôt du Shamanisme Excel ?

Ai-je envie d’être le petit scarabée du dire pour rassurer ?

 

Bon allez, je vais juste faire un effort pour ce soir.

 _____________________________________________________________________

 

Paris, le 20 décembre 2013

 

 

Chers voisins (et voisines),


Afin d’enterrer dignement l’année et de pleurer sur l’augmentation définitive des charges de l’immeuble, j’ai convié quelques amis autour d’un verre ce soir (pauvre verre, j’ai de la peine pour lui).

Il y a donc un risque potentiel – mais que l’on tentera de maîtriser – de nuisance sonore pour lequel je vous prie de m’excuser par avance.


Ça se passe au 8ème droite et si la nuisance dépasse votre seuil de tolérance, n’hésitez pas à venir trinquer avec nous avant d’appeler les flics, vous serez alors franchement les bienvenus (en tout cas, plus que la police).

Inutile de dire que si vous êtes sympathiques, vous pouvez même passer avant d’être agacés.


Bonne nuit,


Jean-Fabien

 

 

 

Publicités

8 réponses à “En toutes circonstances, il faut savoir rester digne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s