C’est la saison… (paraît-il)

Prix-litteraires

Au début, j’avoue que j’ai cru à une blague.

Je ne savais même pas trop ce qu’était un prix littéraire à vrai dire. Pour moi, c’était surtout des mecs avec des cigares qui se réunissaient pour se distribuer des chèques.

La première fois, quand le quotidien Al Bayane m’a sélectionné, j’ai donc cru logiquement à une blague (moi j’ai pas de chèque à distribuer et je fume pas en plus).

Et puis, quand ça a eu lieu une 2ème fois, je me suis dit « mince, ils se sont donnés le mot ».

Bref, c’est pas pour flamber ou me la péter (quoique), mais je suis sélectionné à deux prix littéraires qui seront remis à la fin de l’année. Ce qui me fait rire (ou halluciner au choix), c’est la liste des autres éditeurs dans la sélection (ou comment se sentir minuscule, inexistant, poussière de rien).

Prix Al Bayane (catégorie 1er roman) :

  • L’Eternel (Joann Sfar, Albin Michel)
  • Les confessions du Monstre (Fanny Tallandier, Flammarion)
  • Journal d’un écrivain sans succès (Jean Fabien, Editions Paul&Mike) <= c’est moi !
  • L’Enfant de Néandertal (Thierry Béthune, Albin Michel)
  • Les Exigences (Olivia Profizi, Actes Sud)
  • Les Immortelles (Makenzy Orcel, Zulma)
  • Pendant les combats (Sébastien Menestrier, Gallimard)
  • La plume de l’ours (Carole Allamand, Stock)
  • Station Rome (Vincent Pieri, Mercure de France)
  • Loin du monde (Sébastien Ayreault, Au Diable Vauvert)

 

Prix de la ville de Mennecy :

  • Le potentiel du sinistre, de Thomas COPPEY (Actes Sud)
  • L’hypothèse dessaisons, de Nathalie NOHANT (Le Passage)
  • L’assassin à la pomme verte, de Christophe CARLIER (Safran)
  • Bérénice 34-44, d’Isabelle STIBBE (Safran)
  • Première, de Marc Quentin SZWARCBURG (Héloïse d’Ormesson)
  • Marcus, de Pierre CHAZAL (Alma)
  • Tarte aux pommes et fin du monde, de Guillaume SIAUDEAU (Alma)
  • Strummerville, de Bruno CLEMENT- PETREMANN (La Tengo)
  • Dieu n’est même pas mort, de Samuel DOUX (Julliard)
  • Un hommeeffacé, d’Alexandre POSTEL (Gallimard)
  • L’extraordinaire voyage du fakir quiétait resté coincé dans une armoire Ikéa, de Romain PUERTOLAS (Le Dilettante)
  • On se retrouvera, de Laëtitia MILOT (Fayard)
  • Sans jamais avoirété innocents, de Joël HILLION (Club Zéro)
  • Le grain de riz, de Marlène LAFFARGE (Chum)
  • Le journal d’un écrivain sans succès, de JEAN-FABIEN (Paul et Mike) <= encore moi !
  • Moi, Guiseppina Verdi, de Karine MICARD (Robert Laffont)
  • Lavie déplorable de Charles Buscarons, de Jean-Pierre COTTET (Plon)
  • Septembre! Septembre!, d’Emmanuelle MAFFEZOLI et Clément BOSQUE (Léo Scheer)

 

Si je gagne pas au moins un marque-page avec tout ça.

J-F, le 23 septembre 2013

Publicités

6 réponses à “C’est la saison… (paraît-il)

  1. Les prix … Toute ma petite enfance en primaire où on nous distribuait des prix, d’abord un petit carton puis si on en avait beaucoup un livre.
    J’ai eu le Capitaine Fracasse comme ça … je devais être bien sage à l’époque 😉
    Et bien je te souhaite d’avoir un beau bandeau rouge qui encerclera ton livre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s