Les 7 choses à ne pas dire quand on se dispute avec sa femme

dispute

L’été est une saison propice aux amours (en fait, c’est surtout le printemps, mais je vous rappelle qu’on en a pas eu cette année, donc j’ai décidé de reporter sur la saison d’après (c’est mon blog, je fais ce que je veux)). C’est pourquoi, souvent, il est nécessaire de faire un peu de place pour une nouvelle arrivante, et être dans un état d’esprit relativement ouvert. Se disputer avec sa femme est un bon moyen de l’écarter temporairement sans être perturbé par le fanion de la culpabilité qui s’agiterait en nous une fois notre forfait accompli (ou sur le point de l’être).

 

Voici donc un petit guide de bonnes pratiques à l’usage des mâles en pleine dispute qui pourrait servir vos desseins. Je vous propose, plus spécifiquement, les 7 phrases à ne pas prononcer (sous peine de voir votre femme se douter de quelque chose ou pire sous peine de la voir rester dans vos pattes, un peu comme un épagneul breton un poil encombrant).

 

 

« Hé ben casse-toi, ça me fera des vacances »

Je sais que c’est tentant (Dieu sait combien de fois j’ai rêvé de prononcer cette phrase ô combien libératrice). Le problème, c’est que quand on se dispute, il ne faut JAMAIS dire ce qu’on pense. Règle de base. Il faut finasser, manipuler, ployer l’échine éventuellement quand on n’a aucun amour propre (après 10 ans de mariage, il en reste pas des masses de toute façon). Evidemment que vous voudriez qu’elle se casse, mais le problème c’est que comme, votre femme ne veut PAS vous faire plaisir – particulièrement dans le cadre d’une dispute –, il faut la jouer renard des steppes, il faut la jouer félin qui rampe dans le sens contraire du vent. Plutôt préférer « non, s’il te plaît, ne t’en vas pas, tu me briserais le cœur » ou un truc du genre bien guimauve. Considérant que c’est une femme (et que, par conséquent, elle veut vous faire chier par définition), si elle est pas barrée dans les cinq minutes, c’est que vous n’y avez pas mis assez de cœur.

 

 

« Tu as de la salade coincée entre les dents »

Même si c’est vrai, cela risque de détourner son attention de la dispute et de faire retomber la tension. Tout serait alors à recommencer, ce qui serait bien dommage vous en conviendrez. Tous ces efforts pour vous réconcilier sur l’oreiller, vous, votre femme et son bout de salade. Rappelez-vous bien qu’il est très important de laisser un certain niveau d’intensité dans une dispute afin d’atteindre le climax de celle-ci et d’asséner le coup fatal.

 

 

« J’aurais dû choisir ta sœur »

C’est qu’on a une certaine tendance à être méchant quand on se fait crier dessus ou alors qu’on est pris dans l’action. Mais en tout, il existe des limites. Une des limites, c’est qu’on ne touche pas à la famille. Lui dire que sa sœur est bonne (même si c’est vrai) lui rappelle à quel point elle a un gros cul, et croyez-moi si je vous dis que c’est pas comme ça qu’elle va débarrasser le plancher (comment veux-tu trouver un mec avec une surcharge pondérale au niveau du fion ?). Eventuellement, pour rattraper le coup si votre langue a fourché, vous pouvez lui proposer un plan à 3. A noter que cela ne marche pas à tous les coups (toutes les sœurs n’ont pas forcément envie de coucher ensemble), ajouté au fait que se retrouver avec deux femmes n’est pas la meilleure technique que l’on ait trouvé pour faire de la place. Mais je chipote.

 

 

« Mais elle n’est pas blonde »

Cas classique. Votre femme vient de trouver un cheveu sur votre costume. Blond le cheveu. Elle se met à crier « t’as une maîtresse, c’est ça ???!!!! ». Dans la panique, vous répondez « mais euh… c’est pas à elle… elle est même pas blonde ». Mauvais choix. Et puis je rappelle qu’il faut vous disputer AVANT de tromper votre femme. Vous n’aimeriez pas être rongé par les remords tout de même ?

 

« Me crie pas dessus, j’aime pas ça »

Je crois qu’au moment où elle crie, ce que vous aimez ou pas, elle s’en care un peu le popotin. Il faut, au contraire, qu’elle puisse sentir une certaine résistance, qu’elle pense qu’il y a un enjeu à cette dispute. Ainsi, elle voudra absolument avoir raison (si elle a bien deux chromosomes X) et le tour est joué, il ne vous restera plus qu’à être de mauvaise foi (cela ne devrait pas être trop dur). Effet garanti, elle pourra chialer pendant des heures auprès de ses copines sur son connard de mec, pendant que ce connard fera tout pour être effectivement un vrai connard. Si c’est pas beau la vie quand tout rentre dans l’ordre.

 

« C’est pas bien grave »

Ouais, bien essayé, genre « je relativise », tout ça tout ça. A part que non. On n’est plus dans le rationnel depuis quelques minutes déjà. Ce qu’il faut, c’est la laisser s’exprimer. C’est éreintant à la longue d’être dominé intellectuellement par son mari, sa gardienne, son chef, ses enfants (et parfois même son chien). De temps en temps, il faut que votre femme ait l’impression d’avoir le dessus. La bonne attitude, c’est de crier un peu pour donner le change, et après de s’écraser comme une grosse merde (n’oubliez pas d’acheter des fleurs le lendemain). Franchement, si avec ça vous êtes pas tranquille pour au moins 3 semaines. Elle restera dans les parages mais sera totalement aveuglée par son amour remis à neuf. C’est une autre technique pour faire place nette.

 

 

« Tu es belle quand tu t’énerves »

Oui, je sais que c’est tentant de la faire rire, mais non. Je rappelle l’objectif : qu’elle se casse. Et puis la plupart des hommes sont de très mauvais menteurs, donc dire quelque chose que vous ne pensez pas n’est pas le meilleur moyen. A moins que vous le disiez en rigolant. Pas con. A essayer (faites-moi un mail après pour me dire comment ça s’est passé – et surtout le nombre de dents qu’elle vous aura cassées).

 

 

Bon ben voilà, je crois qu’on a fait le tour.

 

N’hésitez pas à me raconter vos histoires de cul extraconjugales de l’été, ce sera ma récompense pour vous avoir aidé.

 

Et bonne dispute, bande de connards.

 

 

Publicités

12 réponses à “Les 7 choses à ne pas dire quand on se dispute avec sa femme

  1. Et ben, bonjours le misogyne…. Elle t’as toujours pas plaqué ta meuf ?!!!!!! genre te faire des vacances définitivement ? Bon d’accord, t’es drôle mais moi qui connais bien toutes les ficelles de la dispute conjugale, moi j’te dis, t’es pas vraiment au point…. Allez, un encouragement de la part d’une ex collègue de bureau (je veux dire ex auteur de kiro)

  2. Comme je suis une femme, je me passerai de commentaires bien qu’on puisse inverser les rôles (je crois que dans les cas de divorce c’est en général la femme qui le demande …).
    Bon l’été continue, Paris est superbe en ce moment, et je pense que bon nombre de tes lecteurs auront plein de choses à dire entre 2 achats de fournitures scolaires.
    Je m’abonne pour lire ce que nous les femmes devons faire pour vous rassurer que tout va bien et que ce n’est pas bien grave, que quelques kilos qui ont refait surface pendant les apéritifs festifs de l’été ne nuisent pas à la silhouette du mâle conquérant, etc, etc, etc, ….

  3. « Tête bleue, ce me sont de mortelles blessures de voir qu’avec le vice on garde des mesures et parfois il me prend des mouvements soudain de fuir dans un désert l’approche des humains. »

      • Ce sont les seuls alexandrins que je connais par coeur. Et, connaissant votre humour, je suis bien sûre que vous en êtes…et au second degré. P.S.Je ne peux « liker » votre article, au vu de mon féminisme récurrent… bien que je veuille différencier l’homme et l’auteur.

      • c’est bizarre, en général les féministes m’aiment bien, car en mettant en scène / ridiculisant la misogynie, je sers la cause féminine (quelque part). Le problème est ceux qui prennent cela au 1er degré évidemment… bref, on s’en fout 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s