Non merci, j’ai déjà mangé

assiette

C’est coton la crise.

Non seulement, les gens ne sortent plus et se tapent des carences en vitamine D à faire passer Johnny Winter pour un aficionado de la douche d’UV, mais en plus il faut trouver des trucs à raconter dans la presse pour remonter le moral des troupes.

 

 

Panem et Circenses…

On peut pas continuer comme ça à faire un dossier sur l’immobilier dans le XVIème ou à parler des vacances de la jet set, y’a un moment il faut parler au peuple, voire le distraire – sinon le peuple s’ennuie et se met à mouler devant TF1 plutôt que de lire les journaux (ha… on me signale que c’est déjà ce qu’ils font).

 

Donc, pour amuser la galerie, la presse recycle. Ou raconte n’importe quoi. La dernière solution ayant assez souvent la côte en ce moment (faut dire que le recyclage, c’est développement durable, donc si en plus de peu consommer, on le fait de manière raisonnable, où va-t-on ? Manquerait plus qu’on arrive à stopper le réchauffement climatique. Bordel, vu comment on se caille depuis trois mois, ça serait un comble).

 

Yahoo nous pond, par exemple, un superbe « Restaurant : les erreurs qui font dépenser plus ».

Zut, ça m’intéresse ça. Je suis une quiche au restau, c’est toujours moi qui dit à la fin « je prends le vin », avant de me rendre compte que c’était du Pommard 1er cru.

 

 

Yahoooouuuu

Alors, que nous raconte Yahoo ?

 

Première astuce : ne pas sortir le ventre creux.

Euh… Je relis le titre. Non, non, il s’agit bien de sortir au restaurant.

Donc, si je résume. Avant d’aller au restaurant, je me fais un couscous tranquille chez moi.

Pas con le truc, comme ça quand j’arrive au restaurant.

– Et pour monsieur ce sera ?

– Rien merci, j’ai déjà dîné.

 

Maintenant que j’y pense, c’est une erreur que je fais souvent en allant au restau. J’y vais pour manger.

Trop fort Yahoo.

 

Bon, deuxième astuce : on s’informe de la politique du restaurant.

Mmmhhh… Quesako ?

Savoir s’ils votent à gauche ou à droite ? C’est vrai qu’un restaurant qui propose un Flamby en dessert, ça peut crisper.

Bon, en fait, pas du tout. Il s’agit en fait de voir si « le service est compris » – pour éviter de laisser un pourboire. Ha bon. Visiblement, le journaliste de chez Yahoo revient d’un voyage à New York, il se sera mélangé les fourchettes. Je sais pas pour vous, mais un restau en France où le service n’est pas compris, j’en ai pas croisé des masses (mais je sors peu il faut dire, et quand je sors j’ai déjà mangé une raclette, donc bon).

Ok. Donc, je résume la 2ème astuce. Tu laisses pas de pourboire. Quelle bande de rats, déjà que c’est la crise, en plus, il faut laisser crever les serveurs, hé ben bravo. Je vous félicite pas les gars. Et on dit que la solidarité est une vertu en hausse chez nos compatriotes, il faut croire que Yahoo est délocalisé à un endroit protégé de ces qualités d’un autre âge.

 

Allez, on rigole, on rigole, allons-y pour la 3ème astuce !

« Méfiez-vous des vins conseillés ».

Halala, ça c’est de l’astuce. Yahoo va même plus loin : commandez-le au verre.

Ben oui, et si vous y allez avec votre fiancée, demandez deux pailles (effet garanti) !

 

Bon, il manque quelques astuces à Yahoo, aidons-les :

  • Se partager un plat à 4 (et en plus, c’est convivial pour peu que tout le monde se soit lavé les mains – ha oui, j’oubliais, demander sans couverts au restau, vous aurez une ristourne)
  • Proposer de faire la vaisselle après le repas
  • Demander les restes aux gens qui sont autour de votre table (c’est bien, ça permet de socialiser)
  • Se gaver de pain (en redemander toutes les deux minutes et les cacher sous les bras (vous pourrez ainsi nourrir les pigeons, ce qui vous donnera l’impression d’être d’une bonté sans limite à moindre frais, c’est toujours bon à prendre))
  • Demander 5 sucres dans son café et en garder 4 pour chez soi
  • Demander une nouvelle salière après avoir subtilisé celle présente sur la table. Recommencer l’opération jusqu’à ce que le serveur vous demande de vider vos poches (s’arrêter juste avant ne serait pas complètement stupide).
  • Ramener un cafard et faire mine de le découvrir dans la salade de votre fiancée (effet garanti de nouveau, surtout auprès de votre fiancée qui ne vous prendra pas du tout pour un clochard. Effet décuplé si votre fiancée ne vous voit pas mettre le cafard. Effet centuplé si elle découvre le cafard une fois dans sa bouche. Effet miltuplé ( ?) si votre cafard ressemble méchamment à une limace et que la salade est une soupe.)
  • Mimer une crise cardiaque au moment du dessert (bien s’assurer que c’est votre fiancée – c’est pratique ces choses-là en temps de crise – qui fait le massage pour éviter une côte cassée – pas sûr que la sécu serait d’accord pour rembourser vos conneries. Recommencer l’opération mais avec une fiancée brune cette fois-ci et en précisant bien la localisation du cœur)
  • Demander des carafes d’eau (plein), l’eau vous fera gonfler le ventre et avec un peu de chance, plus rien ne pourra rentrer
  • Dès que le serveur vous demande « cela vous a plu », répondre systématiquement que vous n’avez jamais mangé une merde pareille. Avec un peu de chance, il vous offrira le café (dégueulasse lui aussi bien sûr)

 

Liste non exhaustive.

 

Je sens que je vais faire des sacrées économies.

 

En tout cas, y’a un truc qu’est clair. Si je me fais virer de mon boulot, plus tard je serai journaliste chez Yahoo.

 

On me souffle, en effet, dans l’oreille que j’ai le bagage de connerie suffisant.

 

Bon évidemment, on peut toujours progresser.

 

Publicités

3 réponses à “Non merci, j’ai déjà mangé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s