Le syndrome Henri Leconte

Quel est le principe d’un cercle vicieux ?

Dans son sens le plus courant, un cercle vicieux est un ensemble de causes et d’effets qui forment une boucle dégradant la situation, parce que l’effet négatif nourrit et amplifie les causes qui lui donnent naissance (Wikipedia inside).

Par exemple (j’adore les exemples) : Julie est dépressive (appelons-la Julie, je crois que je ne connais aucune Julie) parce qu’elle n’a pas d’amis. Comme elle déprime, elle ne sort plus, n’est pas sociable et donc elle a encore moins d’amis (Julie n’a pas internet, c’te truffe).

Cas classique de spirale infernale.

Prenons un autre exemple. Je suis joueur de handball respecté, je parie que mon équipe va perdre à la mi-temps contre un club bien inférieur. Pour moi, c’est jackpot (il y a peu de chances que les autres parient de cette façon), et en plus tous les éléments sont en ma faveur (je suis blessé, moi et 4 potes), l’autre club a la rage car ils doivent préserver leur place dans l’élite, alors que nous on est déjà champions.

Oh et puis tiens, on va faire parier nos copines, les flics ils feront jamais le lien (ils ont jamais réussi à résoudre l’affaire du petit Grégory, ils vont pas venir nous faire chier pour 200 000 euros).

Fastoche.

A part que… à part que… la FDJ a des outils statistiques et une obligation de signaler des paris anormaux (cinq fois supérieur à la normale en l’occurrence, ça fait un peu tâche). Elle a même été jusqu’à bloquer les paris sur ce match, compte tenu des montants inhabituels.

A part que… à part que… certains joueurs qui ont participé au pari étaient bien sur le terrain.

A part que… à part que… faudrait peut-être pas exagérer non plus.

Sachant que :

ð     Le joueur sait qu’il a parié pour perdre à la mi-temps

ð     Le joueur a la balle dans la main

Cruel dilemme : soit je joue mal et je gagne du blé (enfin, ma copine, mais c’est pareil parce qu’on s’est pacsé) et cela n’aura aucune conséquence sportive pour moi, soit je joue bien et je perds du blé (et comment que je vais me payer mon Porsche Cayenne moi ?).

J’ai beau être joueur de handball et ma femme blonde, je crois que j’ai compris ce qu’il fallait que je fasse.

C’est ce qu’on appelle un sacré cercle foireux. Plus je joue mal et plus je gagne.

Je me demande si ce n’est pas pour cela qu’il est interdit de parier sur un match dans lequel je suis censé jouer (trop forte la loi !).

Evidemment, il reste une autre hypothèse : le syndrome Henri Leconte !

La faille, le manque de confiance en soi (typique du sportif français) : je sens que je vais le perdre ce match (j’ai pas la pêche), je préfère parier sur l’adversaire.

Quelle bande de défaitistes !!!

Ce sont les dirigeants qui doivent être fiers de leurs poulains.

Allez Riton : bientôt la douche à Fleury (par contre dans celle-là, évite de faire tomber la savonnette).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s