Chap. 0 – Introduction (carrément)

 

Un truc m’a traversé l’esprit hier.

Disons que je suis plus habitué aux courants d’air, donc ça m’a légèrement pris de cours (j’ai tout d’abord cru à une maladie grave, genre rhume du cerveau ou méningite foudroyante).

Mais non. C’était juste une idée.

En fait, je me baladais dans la rue (le genre de trucs qui m’arrive assez régulièrement, notamment pour aller à la boulangerie), et je regardais les gens. Les hommes, les femmes (à ce stade, aucune discrimination nécessaire (positive ou négative)).

Et là, je me suis dit qu’il y avait une espèce d’universalité dans la façon dont les différents mondes s’effleuraient sans jamais se rencontrer.

Je me suis dit alors qu’après m’être attaqué à la pénétration du monde de l’édition, il y avait un autre problème tout aussi important qui transcendait toutes les couches sociales et culturelles (en parlant de pénétration) : je parle de la misère sexuelle ambiante bien sûr (vous l’aviez tous compris).

Tous ces petits regards en coin, ces petites hésitations, ces maladresses, tous ces gens qui aimeraient bien se connaître mais osent à peine se reluquer en silence, et qui, dès lors que le hasard les fait se rencontrer, ne saisissent pas l’opportunité qui leur est donnée. Je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire, en tout cas qu’il y avait matière à réflexion. Et la réflexion, c’est mon truc (c’est quelque chose que je partage avec les miroirs et les flaques d’eau).

Bon, alors déjà soyons clairs. Je suis aussi doué en drague qu’en macramé, autant dire que c’est pas gagné. Mais renversons le problème. C’est justement parce que je ne suis pas doué que je suis le coach idéal. Je pars d’un terrain vierge (façon de parler). Je n’ai pas à désapprendre pour apprendre, puisque je ne sais rien (vous me suivez ?).
Bon, ici, cela devient important de faire une deuxième précision. Attention : on ne devient pas un seigneur de la drague juste parce qu’on le désire. Il va falloir mettre un peu de méthode là-dedans.

Nous allons donc commencer par le début, à savoir la modélisation des différents problèmes qui se posent lorsque l’on drague (cela me paraît être un bon début).

Ensuite, moi, je ne sais rien, mais peut-être que vous, vous pensez savoir. Et ça, c’est plutôt grave petits scarabées.

Avant d’apprendre, il va vous falloir désapprendre, par conséquent. Cela ne va pas faire mal, ne vous en faites pas (un petit lavage de cerveau façon Orange Mécanique et vous serez paré). Il va juste falloir vous vider l’esprit pour commencer cette marche vers le renouveau sexuel et affectif (ou l’inverse pour les plus romantiques d’entre nous).

Considérons ce blog comme une version 0 de votre nouveau guide du (b)routard. Si en faisant des essais, on se rend compte qu’on prend le mauvais chemin, ma foi, on reviendra en arrière. Le but ultime est bien la modélisation complète, et l’apprentissage par la modélisation. Des essais, des erreurs, on va bien finir par arriver quelque part, non ?

Je vous propose donc d’entamer ce formidable voyage ensemble (mais quel voyage avec moi ne l’est pas ?).

En fait, j’ai même une grande idée. Je vais tester ma nouvelle méthode (quel bon cobaye je ferai), j’affinerai donc chaque étape et après, ma foi, c’est votre tour (n’oubliez pas que nous sommes dans le 2.0, donc toute l’expérience que vous gagnerez servira forcément aux autres ; ne pensez pas à vous, pensez au partage universel).

Grâce à vous, nous allons mettre fin à la plus grande injustice au monde (juste après l’affaire du courrier de Lyon) : le manque de sexe pour les hommes biens sous tous rapports (dont vous faites partie, cher lecteur, il y a assez peu de doutes à ce sujet (sinon, que feriez-vous ici ?), et je ne parle pas que des rapports horizontaux).

Je vous sens impatient… à vrai dire, moi aussi.

Publicités

2 réponses à “Chap. 0 – Introduction (carrément)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s